site

Accueil Vie Municipale Civilité et sécurité

Flyer sur la sécurité routière de la préfecture


Pour en savoir plus, cliquez ici

Bruits de voisinage

Extrait de l’arrêté municipal du 31 mai 1999 :

« […] Article 3 :
Les travaux de bricolage ou de jardinage réalisés par des particuliers à l'aide d'outils ou d'appareils susceptibles de causer une gêne pour le voisinage en raison de leur intensité sonore, tels que tondeuses, perceuses, raboteuses, scies mécaniques, etc ne peuvent être effectués les jours ouvrables que: de 8 H 30 à 12 H et de 14 H 30 à 19 H 30, les samedis que de 9 H à 12 H et de 15 H à 19 H, les dimanches et jours fériés que de 10 H à 12 H.[…] »

Arrêt ou stationnement sur un trottoir

Le stationnement d'un véhicule sur "les voies vertes, les bandes et pistes cyclables", comme sur les trottoirs (à l'exception des deux roues-motorisés), les passages piétons ou jusqu'à 5 mètres en amont de ces passages, est désormais considéré comme "très gênant", en vertu de l'article R417-11 du code de la Route. Et le montant de l'amende correspondante s'élève en effet à 135 euros, comme c'était le cas déjà pour les contrevenants aux stationnements réservés aux personnes handicapées.

Mais cette augmentation ne date pas de cette année. Elle est entrée en vigueur le 5 juillet 2015, dès le lendemain de la publication du décret instituant cette nouvelle infraction, dans le but, dixit le discours officiel, "de sécuriser et de favoriser le cheminement des piétons et des cyclistes".

Site internet du SDIS

sdis45.fr

Réglementation sur les feux de plein air

Brûlage divers

Le brûlage à l’air libre des déchets est interdit en application de l’article 84 du règlement sanitaire départemental et par l’arrêté en date du 21 juin 2002 et son modificatif en date du 8 novembre 2002.
Les déchets devront être apportés à la déchetterie la plus proche ou mis en dépôt aux fins de compost.
Toutefois, le brûlage de tous les déchets végétaux : résidus de jardins, végétaux issus de l’agriculture peut être autorisé par le Maire en fonction des circonstances locales (éloignement d’une déchetterie, absence de moyens de transport des déchets pour les particuliers, mobilité réduite, apports qui satureraient la déchetterie…).
Ce type d’élimination ne devra entraîner aucune gêne pour le voisinage, ni aucun risque pour la sécurité publique.
Le brûlage à l’air libre d’autres matières (sacs plastiques, résidus divers…) est strictement interdit. Les déchets doivent impérativement être déposés à la déchetterie la plus proche.

Brûlage dans les bois

Il est interdit en tout temps et à toutes personnes de procéder au brûlage de végétaux dans les bois et forêts.
En dehors de la période du 15 février au 15 mai et du 15 juin au 15 septembre cette interdiction ne s’applique pas aux propriétaires ou leurs ayant droit, à l’intérieur et à moins de 200 m des bois, forets, plantations, reboisements.

Prévention des cambriolages

Le Loiret subit actuellement une vague de cambriolage qui n'épargne aucun territoire du département.

Il convient de lutter collectivement contre ce fléau, en prenant des mesures simples avant de quitter son domicile (même pour 1/4 d'heure - cambriolages pendant les courses ou en allant chercher les enfants à l'école), en étant attentif à tout ce qui peut paraître suspect (véhicule en stationnement dans un endroit non habituel - personnes qui vont de maison en maison) et en le signalant rapidement à la gendarmerie en composant le "17".

COMMENT METTRE EN ÉCHEC LES CAMBRIOLEURS

Il est à déplorer un nombre important de cambriolages dans différents secteurs du département. À cet effet, il est important de rappeler quelques consignes élémentaires pour protéger ses biens.
Avant votre départ de longue durées

  • • Pensez à l’Opération Tranquillité Vacances , signalez votre départ à votre gendarmerie. Cette opération est valable toute l’année ;
  • • n'enregistrez pas d'informations relatives à votre absence sur votre répondeur téléphonique ;
  • • faites effectuer un transfert d'appels téléphoniques pour donner l'illusion d'une présence ;
  • • ne laissez pas à l’extérieur de votre propriété, des objets qui pourraient permettre à des cambrioleurs de pénétrer chez vous par effraction (tournevis, barres métalliques, pied de biche, outil de jardinage) ou par escalade (échelle) ;
  • • optez pour un éclairage extérieur avec détecteur de mouvements ;
  • • équipez vos soupiraux et ouvertures avec des grilles adaptées ;
  • • équipez votre maison d'une alarme et éventuellement d'un système de vidéosurveillance ;
  • • laissez vos clefs à un voisin ou à une personne de confiance ou au moins informer votre voisinage proche de votre départ ;
  • • si vous partez en vacances, signalez votre absence à votre brigade de gendarmerie qui assurera des passages réguliers de votre domicile. L'opération tranquillité vacances fonctionne toute l'année ;

Pendant votre absence de longue durée :

  • • faites relever régulièrement votre boîte aux lettres.

Si vous vous absentez temporairement de votre domicile :

  • • pensez à verrouiller tous les accès de votre maison (portes, fenêtres, garages,...) et à fermer les volets la nuit tombée ;
  • • créez l'illusion d'une présence dans la maison (utilisez un programmateur pour allumer une ou plusieurs ampoules).
  • De nombreux cambriolages ont lieu pendant vos courses, pendant que vous allez chercher vos enfants à l’école… Une absence de 20 à 25 minutes suffit.
  • Si vous êtes dans votre domicile (home jacking) :
  • • pensez à verrouiller tous les accès de votre maison (portes, fenêtres, garages,...) et à fermer les volets la nuit tombée. Une Vérification systématique avant d’aller vous coucher s’impose ;
  • • verrouillez votre véhicule stationné sur votre propriété. Ne laissez pas les clés à proximité de l’entrée de votre domicile. Les papiers de la voiture ne doivent pas être dans le véhicule.

Si vous êtes témoin de faits qui vous paraissent inhabituels dans votre rue ou quartier :

  • • ayez le réflexe du « 17 », la rapidité de l'information est gage d'une meilleure efficacité de l'action des forces de sécurité ;
  • • tout renseignement même anodin peut-être utile aux gendarmes.
« La sécurité est l'affaire de tous », c'est avec le concours de la population que la gendarmerie nationale pourra lutter plus efficacement contre les cambriolages.